Aoû13

Agente de services correctionnels

Agente de services correctionnels
France Gagnon

Selon Emploi-Québec, très peu de femmes exercent le métier d'agente correctionnelle dans la région Gaspésie - Iles de la Madeleine. Ce métier fait partie des quelques professions ayant les meilleures perspectives d'emploi à l'horizon 2008-2012. Les conditions de travail et les avantages sociaux offerts sont très intéressants. Toujours selon les données d'Emploi-Québec, le revenu annuel moyen d'emploi à temps plein en Gaspésie – Iles de la Madeleine, était de 42 000 $ pour l'année 2005.

Depuis 2009, le programme Techniques d'intervention en délinquance, spécialisation en services correctionnels est offert au Cegep de la Gaspésie et des Iles, Centre de Carleton. Ce programme est axé sur l'accompagnement et la relation d'aide. Il permet de contribuer de façon significative à la prévention de la délinquance et à la réinsertion sociale d'individus. Le DEC complet est donné sur une période de deux ans.
Pour exercer ce métier, il faut aimer le travail d'équipe et la collaboration, posséder une forte capacité d'écoute et des aptitudes en relation d'aide de même qu'avoir un esprit ouvert et un bon jugement.
Selon Mme France Gagnon, qui exerce ce métier aux Iles de la Madeleine : « On doit savoir doser le don de soi et la compréhension [...]. Il faut croire que l'on peut faire une différence dans le quotidien de ces personnes. »

Parmi les tâches et fonctions principales de l'agente de services correctionnels, on retrouve :

  • La surveillance de la conduite et du comportement des contrevenants;
  • L'observation du comportement des contrevenants et la consignation de cette surveillance dans des rapports;
  • L'escorte de contrevenants pendant les déplacements ou durant une absence temporaire;
  • La rédaction des rapports d'admission, de programmes, de libération et de transfert;
  • La participation à l'élaboration de programmes de prévention, de resocialisation et de réinsertion sociale de personnes délinquantes.

Les diplômées peuvent trouver de l'emploi dans les organisations telles que :

  • Agences de sécurité;
  • Centres d'aide pour victimes de crimes;
  • Centres jeunesse (ouverts et fermés) pour jeunes contrevenants ou jeunes en difficulté;
  • Douanes canadiennes;
  • Haltes-accueil pour jeunes;
  • Maisons de transition pour adultes;
  • Organismes communautaires;
  • Organismes de prévention de la criminalité;
  • Organismes de prévention de la toxicomanie;
  • Organismes pour femmes victimes de violence;
  • Pénitenciers fédéraux et centres de détention provinciaux.

Sources : Emploi-Québec, Cegep de la Gaspésie et des Iles, Table de concertation des groupes de femmes de la Gaspésie et des Iles.

T: 581 886-4650

E:Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.